cigarette electronique

Comment changer l’e-liquide de la cigarette électronique ?

En quelques années, le joint électronique a réussi à détrôner la clope traditionnelle. Certes, cette dernière fait encore de nombreux adeptes, mais son principal concurrent gagne quand même du terrain assez rapidement. Pour causes, on peut citer son côté moins nocif, sa durabilité dans le temps et la grande variété d’e-liquides qu’elle propose aux vapoteurs. Un embarras du choix qui séduit puisqu’il est ainsi possible de goûter à diverses saveurs selon ses envies.

E-liquide : lequel choisir ?

Sur le marché des liquides pour cigarette électronique, il n’y a pas réellement de meilleur e-liquide d’e-cigarette puisque le qualificatif « meilleur » dépend de chaque vapoteur. En effet, une personne peut être accro à la saveur fraise sans nicotine tandis qu’une autre peut préférer la saveur tabac avec nicotine pour mieux se rapprocher du goût de la clope traditionnelle.

Cela signifie que les goûts sont très variés, même si quelques e-liquides ont particulièrement séduits les vapoteurs à l’instar du Bowden’s Mate de Five Pawns apprécié pour sa saveur vanille-chocolat ou encore du Mango Juice de Big Bang Juices.

Et pour ceux qui recherchent des saveurs uniques, sachez qu’il est possible de se concocter soi-même sa formule d’e-liquide personnalisée.

Comment changer l’e-liquide de son e-cigarette ?

Qui dit une large variété d’e-liquide dit que vous pouvez en changer régulièrement et même quotidiennement, si vous le souhaitez. C’est un des points forts qui ont aidé certains fumeurs à réussir leur sevrage tabagique, car ils pouvaient alors changer d’arôme au gré de leurs envies pour se détacher facilement du goût du tabac.

Pour changer correctement de liquide sans altérer les saveurs entre elles, voici comment faire :

  • Démontez votre e-cigarette
  • Enlevez la batterie et le drip tip pour ne garder que le clearomiseur
  • Enlevez la base de ce dernier puis desserrez le réservoir et le bec
  • Retirez le joint en plastique qui couvre la mèche
  • Faites passer le clearomizer sous l’eau claire du robinet
  • Agitez-le bien puis faites-le sécher avec une serviette afin d’enlever l’excédent d’eau
  • Laissez-le sécher entièrement à l’air libre
  • Remettez le joint en plastique sur la mèche
  • Remettez les autres éléments en place en prenant soin de bien serrer le pas de vis pour avoir un réservoir bien étanche
  • Versez l’e-liquide dans le réservoir en vérifiant bien les graduations de ce dernier pour éviter d’avoir trop ou pas assez de liquide
  • Remettez les autres éléments en place : embout buccal et batterie
  • Mettez la cigarette électronique en marche pour vous assurer qu’il fonctionne correctement : en général, un bourdonnement doit se faire entendre pour signifier qu’il est en marche

Vous pouvez profiter du changement d’e-liquide pour nettoyer en profondeur votre dispositif ou pour changer de mèche et de résistance. Attention, veillez à ce que tous les composants soient bien secs avant de le remettre en marche.

Comment éviter d’avoir le goût parasite de l’ancien e-liquide ?

On appelle « goût parasite » le goût de l’ancien e-liquide qui se fait encore ressentir même après changement de liquide. Cela est dû au fait que malgré le changement, il reste un peu de liquide résiduel au niveau de la résistance et de la mèche.

En général, ce goût parasite se dissipe au bout de quelques minutes de vapotage ou de jour en jour, mais si l’ancien e-liquide a une saveur prononcée comme la menthe, le café, la réglisse, …, son goût va persister et se mélanger à la saveur du nouveau liquide. Dans de rares cas, le mélange donne une agréable surprise, mais dans la plupart des cas, le goût parasite détruit la saveur recherchée.

Pour éviter cela, il faut remplacer la résistance et la mèche en même temps que l’e-liquide.

L’e-liquide est-il nocif pour la santé ?

La majorité des e-liquides sont à base de :

  • glycérine végétale :

C’est grâce à ce composant que le liquide peut dégager de la vapeur. La glycérine végétale n’est pas dangereuse pour la santé. Elle est d’ailleurs utilisée dans d’autres produits que nous utilisons au quotidien comme la dentifrice, les sirops contre la toux, les suppositoires, les bains de bouche, les savons, les produits pour les cheveux, …

  • propylène glycol :

Le propylène glycol mentionné sous l’abréviation PG est également non-dangereux au vu du taux utilisé dans les e-liquides. Les fabricants utilisent surtout le PEG 400, qui est un de ses dérivés, mais là encore, il n’y a rien à craindre, car le dosage n’est pas nocif pour les vapoteurs. Le PG est également utilisé dans des additifs alimentaires, dans des arômes liquides, dans les émulsifiants, … Il est important de le différencier de l’éthylène glycol qui est totalement différent que ce soit en termes d’effets ou de compositions.

Cela signifie que de manière générale, l’e-liquide n’est pas nocif pour le vapoteur. Toutefois, quand il contient de la nicotine, il est conseillé de rester prudent et de bien vérifier sa concentration. La nicotine est effectivement un poison mortel si elle est trop concentrée et en cas de contact avec ce produit, il est important de se rincer immédiatement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *