Fibromyalgie : comment reconnaître les symptômes de la maladie ?

La fibromyalgie est une maladie qui s’est fait connaître en 1975 par un psychiatre canadien, le Pr Moldofsky. Le professeur a identifié cette maladie à travers des plaintes équivalentes chez divers patients volontaires lors des examens médicaux.

Cette maladie n’est pas encore très connue dans le monde et il existe de nombreuses personnes qui, jusqu’à aujourd’hui, ne connaissent pas son existence. Cette maladie est reconnue par l’OMS depuis 1992, heureusement, le nombre de cas de cette maladie reste encore faible.

Symptômes de la fibromyalgie

La fibromyalgie est une maladie peu connue en Europe, mais qui représente un cas considérable qui entraine l’invalidité aux États-Unis.

Cette maladie concerne entre 2 ou 5 % de la population, et la majorité des personnes atteintes sont en général les femmes entre 30 et 50 ans. Cela n’empêche que l’on recense cette maladie chez les plus jeunes comme les enfants.

Le trouble de la fibromyalgie est généralement caractérisé par des douleurs de muscles et des tendons le long du rachis, ce qui incite le malade ainsi que ses entourages à la confondre avec le rhumatisme.

Les symptômes de cette maladie peuvent également être accompagnés par des manifestations telles que le syndrome des jambes sans repos, l’acouphène, la céphalée et autres.

La manifestation de cette maladie se présente généralement sous forme de douleur répandue partout dans le corps. Le malade ressent au moins 11 points douloureux à la pression.

Parfois, les symptômes de cette maladie sont accompagnés de troubles du sommeil, une baisse des performances physiques, des troubles digestifs, des migraines ou des maux de tête .

Les personnes atteintes de cette maladie ressentent parfois des crampes menstruelles très douloureuses ainsi que des douleurs vaginales.

Les causes de la fibromyalgie

En général, les causes de la fibromyalgie restent mystérieuses. Pourtant, d’après les analyses effectuées, il existe de multiples raisons qui peuvent être la cause de la fibromyalgie. D’après les études effectuées par les scientifiques, la cause majeure de cette maladie est liée à un choc émotionnel violent.

Cette maladie est souvent causée par des événements initiateurs tels que le stress, le traumatisme et l’anesthésie. Elle peut également être causée par un traumatisme important ou encore une maladie virale.

La fibromyalgie peut être également une maladie héréditaire. En effet, un facteur génétique mère et fille a été décelé lors des études effectuées concernant cette maladie. Selon les chercheurs du Massachusetts, 50 % des personnes atteintes de cette maladie ressentent des douleurs au niveau des jambes.

Il est à noter qu’il existe également des causes physiologiques qui peuvent être la source de la fibromyalgie. D’après les études américaines, elle peut être liée à une anomalie musculaire, une infection virale, une hypersensibilité à la douleur et autres. Une altération de la flore intestinale est également la cause majeure de cette maladie.

Quant aux causes psychologiques, certaines caractéristiques psychologiques interviennent comme facteurs de déclenchement ou pérennisation de l’affection. Selon les analyses des médecins, 80 % des malades sont victimes de stress avec des problèmes d’anxiété excessive.

Les traitements de la fibromyalgie

Afin de prévenir n’importe quelle maladie, le mieux est de prendre toute précaution nécessaire. D’après les médecins, il est possible de prévenir la fibromyalgie en évitant l’obésité étant donné que ce dernier accentue les douleurs aux articulations ainsi qu’aux muscles.

La ligue européenne contre les rhumatismes notamment EULAR recommande deux types de traitements de la fibromyalgie. Les approches non médicamenteuses et les approches psychothérapeutiques et médicamenteuses.
Les approches non médicamenteuses sont les premiers traitements pour guérir la maladie. Il s’agit de faire de l’exercice physique.

Étant donné que cette méthode est peu couteuse et améliore le bien-être, il est très conseillé par les médecins. Les exercices physiques les plus conseillés sont le yoga, le tai-chi, le qi gong et autres formes de mouvements avec méditation. Les pratiques de relaxation purement méditatives sont également des traitements idéaux contre la fibromyalgie. Il y a aussi l’acupuncture et les cures thermales qui apaisent les douleurs.

Toutefois, il existe des traitements non médicamenteux fortement déconseillés par les médecins. La chiropraxie qui est déconseillée pour des raisons de sécurité. Les autres traitements comme le biofeedback, l’hypnothérapie, la kinésithérapie, l’homéopathie et autres sont déconseillés en raison de leur inefficacité.

Quant aux traitements psychothérapeutiques et médicamenteux, ce sont des traitements de seconde intention de la fibromyalgie. Les thérapies congnitivo comportementales sont des cures fibromyalgie dédiées au patient qui souffre de troubles d’humeur.

Quant à la prise en charge médicamenteuse, elle doit être réalisée lorsque les approches non médicamenteuses restent inefficaces. Pour les cas de syndrome douloureux prédominants, il est recommandé de prendre le duloxétine, le prégabaline, et le tramadol.

Pour les troubles du sommeil, l’EULAR recommande l’amitriptyline.
Cependant, il existe également des médicaments déconseillés pour diverses raisons comme les anti-inflammatoire non stéroïdiens, les inhibiteurs de monoamine oxydase, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et les antalgiques opiacés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *