piscine

L’ostéopathie aquatique : qu’est-ce qu’elle offre exactement ?

L’ostéopathie aquatique n’est pas une nouvelle catégorie d’ostéopathie mais tout simplement d’une nouvelle manière de la pratiquer. Les principes sont les mêmes qu’avec l’ostéopathie classique : le but des diverses manipulations osseuses et musculaires sur le patient est de lui offrir un équilibre corporel en effectuant un travail mécanique sur son corps (les articulations, le crâne, les chaines musculaires et viscérales) ainsi que les zones à faible mobilité.

Seulement, si durant l’ostéopathie classique, le patient se place sur une table, dans un cabinet, ici, il se met en position allongée sur des flotteurs placés sous ses chevilles et sa nuque, dans une piscine chauffée à environ 35 degrés. Il est donc tout à fait logique que les effets ne soient pas les mêmes pour ces deux possibilités.

Les bienfaits de l’eau chaude de l’ostéopathie aquatique

Cette température avoisinant les 35 degrés n’a pas été choisie par hasard. Elle vise trois objectifs précis. D’abord, elle a pour objet de fournir un environnement rassurant pour le patient. Ensuite, elle favorise, au niveau corporel, le relâchement des tissus. Enfin, elle dispose d’un effet antalgique très efficace contre les douleurs chroniques.

L’ostéopathie aquatique : une bonne alternative pour les sportifs

Selon les études, les propriétés myorelaxantes et antalgiques de l’eau décontractent les muscles ainsi que les tensions afférentes à la pratique sportive. Ce qui accélère, en conséquence la récupération musculaire.

Cela aide grandement aussi un sportif récemment victime d’un traumatisme et dont la blessure a fini par cicatriser. Celle-ci s’imprime dans l’eau comme un faux pli qu’on pourra très bien remobiliser.

Autre atout également, dans le bassin, l’adaptation du corps qui complique l’observation des parties de faible mobilité n’existe plus. Ce phénomène se voit clairement par exemple chez une personne dont la longueur des jambes est différente.

Quand elle se tient debout, son bassin doit s’adapter de manière à corriger ce déséquilibre. Allongé dans l’eau, il n’aura plus besoin de fournir cet effort. Ce qui facilite le repérage de l’origine de ses douleurs.

L’intérêt de privilégier l’ostéopathie aquatique dans le contexte de la course

Pour un runner, suivre des séances d’ostéopathie aquatique durant la période de préparation physique lui permet de savoir l’existence de certaines douleurs. S’il y en a, on lui fait un bilan comme cela, il pourra courir dans des conditions optimales le jour de la compétition. Il ne s’agit que d’une prévention mais le runner aussi pourra utiliser cette technique à des fins curatives (tendinopathie, entorse, etc.). Dans ce cas, le travail de l’ostéopathe s’effectuera sur les tissus traumatisés.

Après la course, durant le moment de la récupération, il lui est encore recommandé de refaire une consultation pour s’assurer de ne pas avoir trop forcé sur le corps.

Et pour tous les sportifs, quand faut-il recourir à l’ostéopathie aquatique ?

Il est fortement conseillé de consulter un ostéopathe au moins une fois par an quand on fait du sport pour des séances et si possible avec un bon ostéopathe. La première séance consiste à faire un bilan classique et se déroule toujours en cabinet. L’ostéopathe pourra ensuite recommander, ou pas, de suivre des séances d’ostéopathie en milieu aquatique, selon les besoins de la personne.

En dehors de cette consultation annuelle, le sportif doit se rendre chez un ostéopathe en cas de sensations inconfortables, de douleurs, …

Les sports : à éviter après la séance

Tout comme après une ostéopathie classique, il est conseillé d’arrêter durant 2 ou 3 jours les sports intenses après une séance d’ostéopathie aquatique. La raison en est qu’en ostéopathie, les manipulations manuelles consistent à éveiller une réaction de l’organisme pour qu’il puisse après s’auto-guérir. C’est très efficace mais la plupart du temps, cela engendre une fatigue. Alors, autant prendre des précautions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *