Qu'est-ce-que la Coenzyme Q10 ?

Qu’est-ce-que la Coenzyme Q10?

Cette substance a été une première fois découverte dans la graisse animale par R.A. Morton, un chercheur de Liverpool, en 1955 ; il l’appelle alors « ubiquinone », de la même étymologie que le mot « ubiquité », qui veut dire « omniprésence », en raison de sa présence dans tout l’organisme. Deux ans plus tard, un autre chercheur du Wisconsin l’isole dans les mitochondries du cœur de bœuf, et la baptise coenzyme Q10.

On la trouve naturellement dans le corps ; l’organisme est en effet capable de la synthétiser à partir de tyrosine, d’acétylcoenzyme A, des vitamines du groupe B ainsi que de divers oligoéléments et minéraux. Mais quand le métabolisme commence à décliner, aux environs de 25 ans, sa fabrication baisse ; elle n’est ainsi plus que de 60 % de sa valeur première à l’âge de 80 ans.

Les nombreux bienfaits de la Coenzyme Q10

La Coenzyme Q10 est un antioxydant qui a cinq fois plus de puissance que la vitamine E, protégeant l’organisme des dommages causés par les radicaux libres et elle joue un rôle non négligeable dans la production d’énergie ; elle entre en effet dans la composition des membranes lipidiques des cellules et plus particulièrement des mitochondries spécialisées dans la production d’énergie. C’est pourquoi elle est très intéressante pour les sportifs. Les chercheurs ont ainsi montré qu’un apport quotidien de 100 mg de CoQ10 pendant 4 à 8 semaines accroît la résistance à l’exercice, ou encore qu’un apport de 300 mg par jour pendant 6 semaines renforce les performances des sportifs de haut niveau.
Elle est également recommandée pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques ; d’ailleurs, les Japonais qui ont été les premiers prendre de la coenzyme Q10 en complément, et notamment pour les individus touchés par de tels troubles. En effet, la CoQ10 améliore la production d’énergie du cœur et lutte contre les conséquences de l’insuffisance cardiaque comme la grande fatigue et la gêne respiratoire.
Elle agit également contre l’hypertension ; pour les patients souffrant de ce trouble en effet, la CoQ10 peut diminuer la pression systolique de 1,7 centimètre de mercure et la pression diastolique de 1 cmHg.
Antioxydant de premier plan, elle permet par ailleurs de lutter contre les effets de l’âge, tels que les rides et la fragilité de la peau.

Comment prendre la Coenzyme Q10 ?

Cette substance est en partie apportée par l’alimentation, en particulier la viande (et notamment dans le cœur de bœuf ou de poulet), le poisson (surtout la sardine), l’huile de soja et celle de canola, les noix, les amandes, les oranges, les épinards ou encore les choux fleurs. L’organisme peut également la synthétiser. Mais avec l’âge, les taux sanguins de coenzyme Q10 diminuent naturellement, ce qui rend intéressante une supplémentation par voie de compléments alimentaires. Il est recommandé de prendre les gélules au milieu d’un repas gras, pour favoriser l’absorption par l’organisme de la Coenzyme Q10. Pour la posologie, elle dépend de chaque personne et des raisons de sa prise ; il est donc préférable de demander l’avis d’un spécialiste.

 

No Comments

Leave a Comment