Trouble du sommeil : et si tout venait de la literie ?

Un bon sommeil procure un bien-être indéniable et permet de passer des journées dynamiques. A l’opposé, les troubles du sommeil perturbent le cours de nos journées et donne un sentiment de fatigue quasi-permanent. Les causes du trouble du sommeil sont diverses et parmi elles, la literie.

En effet, si nous disposons d’un matelas de moyenne voire de mauvaise qualité, celle de notre sommeil en pâtit également. L’amélioration de notre sommeil est entre autres tributaire d’une bonne literie.

Sommeil et literie, un duel indéfectible

Plusieurs études ont été élaborées en France afin de comprendre le lien entre les troubles du sommeil et la qualité de la literie. Les résultats de ces études ont démontré que le changement de matelas permet l’amélioration de la qualité du sommeil.

Il n’est pas question d’augmenter les heures de sommeil mais plutôt d’en rehausser la qualité. Une bonne literie offre des nuits plus paisibles, un meilleur réveil le matin et une journée plus dynamique en termes d’activités.

Lorsque la literie est neuve, le sommeil est bien moins agité et devient récupérateur. Au matin, les personnes disposant d’un nouveau matelas observent un réveil plus énergétique assorti d’un plus grand discernement.

Également, une bonne literie offre un endormissement plus rapide ce qui réduit les troubles précédant le sommeil. En outre, et en plus d’un bon matelas, il est essentiel de choisir un bon sommier pour profiter d’une nuit de sommeil bénéfique et reposant.

En effet, un sommier de bonne qualité permet une meilleure aération du matelas et donc une prolongation de sa durée de vie et une réduction importante du développement des acariens. Ainsi, il convient de bien choisir sa literie tout autant que son sommier pour éviter au mieux les troubles du sommeil.

Choisir sa literie pour un meilleur sommeil

Une literie ne s’utilise pas toute la vie. Elle s’use et a une durée de vie de 10 ans en générale pour un matelas et un sommier.

C’est pourquoi, il importe de changer de literie et de matelas en même temps et d’opter pour la même marque commerciale privilégiant l’optimisation du confort. Un bon sommier doit être ferme, il ne doit pas être bombé ni creux afin d’éviter la déformation du matelas et favoriser son aération. Quant au matelas, pour bien le choisir, il faut penser à la technologie qui nous convient et qui répond à nos besoins et attentes en la matière. Le matelas peut-être en mousse de polyuréthane, en latex ou encore avec ressorts, à nous de choisir celui qui nous correspond au mieux.

A ne pas négliger dans le choix du matelas, sa taille. En effet, il est important de choisir la bonne taille du matelas afin de favoriser une bonne qualité de sommeil. En général, la taille adéquate pour deux personnes est de 160×200 cm. La taille du matelas dépend aussi de la morphologie de la personne c’est-à-dire sa taille et son poids.

Il ne faut pas opter pour un matelas trop dur car cela pourrait induire à des douleurs musculaires au réveil et par conséquent nous faire passer une mauvaise journée. Il ne faut pas d’ailleurs hésiter à essayer le matelas en magasin avant de l’acheter. Passer quelques minutes allongé sur le matelas peut suffire à connaître ses aspects et savoir s’il nous convient.

Entretenir sa literie pour éviter les troubles du sommeil

Après un certain temps d’utilisation, la literie requiert un entretien permettant son bon maintien. En effet, la literie peut accumuler des acariens, de la poussière ainsi que de l’eau que nous perdons pendant notre sommeil. L’entretien de la literie n’est pas difficile et se fait de manière plutôt régulière. D’abord, il faut passer l’aspirateur sur le matelas et le sommier de façon périodique.

Ensuite, geste incontournable : aérer la literie en posant à la verticale le matelas pendant au moins une heure. Puis, du côté des draps et des protèges-matelas, il ne faut pas hésiter à les changer régulièrement.

Enfin, ce sont des gestes à faire au quotidien et qui s’accordent davantage à l’entretien environnemental de toute la chambre. Cela se fait à travers le maintien d’une température maximale de 19 degrés dans la pièce afin d’empêcher le développement des acariens.

D’autres petits gestes doivent être de rigueur en vue d’entretenir sa literie tels que l’aération de la chambre à coucher, l’exposition des oreillers et des draps au soleil pendant 2 heures, et notamment le nettoyage du sommier une fois par an.

La literie est une des raisons principales qui provoquent les troubles du sommeil et doit donc être choisie à bon escient. Ne pas négliger l’entretien de la literie permet une meilleure qualité de sommeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *