zen

Troubles intestinaux : quelles solutions naturelles pour se soigner ?

Les troubles intestinaux se manifestent souvent par la difficulté à digérer les aliments, la constipation, la diarrhée, les ballonnements, les flatulences. Afin de les traiter, il est conseillé de recourir rapidement aux remèdes naturels qui s’avèrent plus efficaces et plus fiables.

Avoir une alimentation saine et équilibrée

Pour y remédier, on peut bénéficier des meilleures solutions contre les troubles intestinaux. Ils sont effectivement causés par le manque de fibres, l’abus de repas trop gras et trop copieux, la faible consommation d’eau.

Dans ces conditions, un nouveau régime alimentaire est requis. En premier lieu, il faut boire beaucoup d’eau, au moins 2 litres par jour et s’abstenir de café, boissons gazeuses, sucrées, alcooliques qui ne font qu’aggraver le problème de digestion. Ensuite, privilégier des aliments riches en fibres tels que les fruits (bananes mures, ananas, etc.), les légumes (artichaut, courge…) et légumineuses (lentilles, pois chiche…), les céréales complètes (le riz, le pain…). Le psyllium blond en contient également.

En effet, les fibres sont favorables à la régulation du transit intestinal. De plus, elles procurent des effets modérément purgatifs, ce qui soigne surtout la constipation. S’il est question de diarrhées, la personne nécessite des pectines qui sont présentes dans les fruits comme la pomme, la figue et doit éviter les légumes secs qui accélèrent le transit intestinal. Par ailleurs, les ballonnements, gaz intestinaux peuvent être débarrassés en buvant avant le repas du vinaigre de cidre dilué et un peu sucré.

La phytothérapie pour traiter les troubles

L’utilisation des plantes est un très bon moyen pour traiter le dysfonctionnement intestinal à cause des produits actifs qu’elles contiennent. En effet, grâce à leurs effets antiinflammatoires et antiacides, le curcuma et la réglisse apportent un grand soulagement aux troubles intestinaux ainsi qu’à la gastrite ou brûlure d’estomac.

Quant aux constipations, feuilles d’artichaut, curcuma et pissenlit constituent la recette idéale afin de pouvoir les traiter. En addition, une personne atteinte de diarrhée ou d’infections intestinales doit consommer du charbon végétal, et boire de l’eau argileuse ou de l’eau de baie de myrtille. Ainsi, le transit sera ralenti et le système digestif sera rétabli.

En cas de dyspepsie ou reflux gastro-œsophagien, il est conseillé d’associer de l’extrait de mélisse à la gentiane et d’en consommer. Ensuite, pour les maux de ventre, les plantes comme l’aneth, la coriandre, l’anis vert sont à privilégier. La digestion difficile peut être soulagée en buvant des tisanes digestives telles que la tisane de menthe poivrée, de fenouil, de verveine, de romarin.

L’épilobe, une plante antiinflammatoire et antibactérienne est très efficace pour soigner les troubles comme les reflux d’acidité et les gastroentérites. Il est plus efficace en décoction. D’autre part, pour combattre les flatulences, les spasmes et intoxications intestinaux, boire de la menthe, c’est un antiseptique intestinal extraordinaire.

S’adonner à l’aromathérapie pour faciliter la digestion

Les huiles essentielles constituent aussi des solutions merveilleuses de la nature pour rétablir le confort digestif. L’huile essentielle de gingembre traite de nombreux maux de ventre tels les ballonnements, l’indigestion, les nausées.

En cas de constipation, il est recommandé de masser le ventre avec cette huile, ce qui soulagera ce trouble. Ensuite, L’huile essentielle de cannelle remédie aux diarrhées et coliques. Il suffit de mettre 2 gouttes de cette huile dans le bain ou encore procéder au massage de l’abdomen. Pour évacuer les toxines présentes dans le corps, utiliser l’huile essentielle de fenouil.

Elle a des effets revigorants sur l’ensemble du système digestif, dont le foie, les reins, la rate. Elle soulage l’indigestion, les flatulences, les hoquets, les nausées.

Les précautions hygiénodiététiques à prendre

• Quand on est à table, il convient de prendre le temps de mâcher les aliments maintes et maintes fois avant de les avaler.

En effet, la bonne mastication facilitera mieux la digestion puisqu’elle débute déjà dès que l’on ingère des aliments.

• Manger avec modération et doucement pour éviter d’avaler de travers et pour aider à la digestion
Se précipiter quand on mange est très mauvais pour le système digestif

• Manger à des heures fixes, et pour le dîner, compter 3 heures avant de se coucher

• Boire suffisamment d’eau et au bon moment (1.5 Litre minimum)
L’eau aide à une bonne digestion, il est préférable de boire entre les repas.

• Limiter les repas riches en matières grasses ; cuire à la vapeur

• Bannir les chewing-gums, qui entraînent l’aérophagie

• Distinguer ses allergies ou intolérances (lactose, gluten…)
Elles peuvent être à l’origine de divers troubles digestifs.

• Limiter la prise de certains médicaments chimiques (antiinflammatoires, antibiotiques, etc.)

• Se relaxer et éviter à tout prix le stress et l’anxiété

• Pratiquer régulièrement du sport (la gymnastique abdominale est parfaite)

En conclusion, au lieu de se précipiter chez le médecin, il est plus commode de se servir des solutions naturelles qui sont faciles à trouver et à utiliser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *